Collège Philippe de Commynes
(Tours, Indre et Loire, France)
C.E.G. de Oueguedo
(Tenkodogo, province du Boulgou, région du Centre-Est, Burkina Faso)

Photos de Ouéguédo
La course solidaire, mode d'emploi
Liens utiles :
Site du Jumelage
Le Burkina Faso (wikipedia) 1
Le Burkina Faso (wikipedia) 2
Classement mondial: PIB par habitant
Classement: indice de développement

Notre partenaire :
le comité de jumelage-coopération Rivière - Ouéguédo

Rivière est une commune d’Indre et Loire de 700 habitants, proche de Chinon.
Ouéguédo (Wegdo en langue mòoré) est un village et ses hameaux dispersés sur quelques dizaines de kilomètres, rattaché à la commune de Tenkodogo, chef-lieu de la province du Boulgou et de la région du Centre-Est, au Burkina Faso. Il y a environ 10 000 habitants, essentiellement agriculteurs maraîchers.
Ils sont jumelés depuis 1993.

Site du Jumelage et vidéos.

Ses actions :


Un lac en pleine brousse:
la retenue d'eau inaugurée en 2013.

  • Création d’une pharmacie au dispensaire.
  • Fourniture d'une ambulance de brousse.
  • Sensibilisation à la lutte contre la malnutrition et le sida.
  • Achats pour l'école: manuels, armoires, bureaux.
  • Création d’une coopérative scolaire.
  • Lutte pour l’alphabétisation.
  • Chaque année: contrôle de la vue, dépistage et soin des affections occulaires pour tous les élèves de CP.
  • Construction d’une bibliothèque (la première en milieu rural).
  • Formation d’un bibliothécaire.
  • Soutien à l’acquisition de matériel pour l’agriculture.
  • Réalisation d’une retenue d’eau.
  • Forage de deux puits, pour le collège et une “école de paille”.
  • Électrification du collège et installation de matériel de reprographie et de projection.
  • Etc.

Pour une liste plus complète des actions du jumelage et l'historique de sa création, cliquez ici.

Le jumelage n’a aucun frais de fonctionnement, il est géré bénévolement par les membres de l’association. Les participants à la mission paient leurs billets de train et d’avion, leur hébergement sur place, la location et le carburant d’un véhicule.

L’association fait aussi découvrir la culture burkinabè en participant à la Semaine de la solidarité, au Festival départemental Plumes d’Afrique et en organisant des expositions et diverses manifestations.


Les Grandes Personnes de Boromo en Touraine.
(Festival Plumes d'Afrique.)


Zem, artiste en batik, au collège Commynes.

    Le collège Philippe de Commynes participe à des actions en lien avec la scolarité. Un partenariat s'est noué avec le collège de Ouéguédo.

    Depuis les années 2000, les fondateurs du jumelage, M. et Mme Ossant, président et secrétaire de l'association, viennent au collège Commynes pour des actions d'information et sensibilisation auprès des élèves, en particulier dans des entretiens sur Phil-FM, la radio (aujourd'hui web-radio) du collège.

Cinq voyageurs, deux cents kilos de bagages.

    2012. Le collège fait don d'ordinateurs remplacés par une dotation du Conseil général, et un professeur se joint à une mission du jumelage en février 2012 pour les installer à la bibliothèque de Ouéguédo, qui est alimentée en électricité par des panneaux solaires.

Les recettes du Presse-papier (le magazine réalisé par la classe Presse, un professeur de Lettres et la documentaliste), sont versées à l’association par le FSE, à destination du collège, des écoles et de la bibliothèque.

    En 2014, les élèves de 6ème du collège Philippe de Commynes participent à une course sponsorisée pour récolter des fonds pour le forage d’un puits au C.E.G. de Ouéguédo. Jusqu’ici, le gardien devait puiser et transporter l’eau sur une charrette, deux cents litres par classe (de cent élèves) tous les matins, pour la boisson, les mains et les toilettes.
    C’est un projet qui a reçu un soutien de la Région Centre.
    Au printemps 2015, grâce aux jambes de nos élèves et au soutien de leurs parrains, le puits était achevé. Les sommes récoltées ont même contribué à un deuxième forage pour une “école de paille” (une petite école de brousse).

    Nos élèves ont récolté l'équivalent de deux à trois SMIC français. Les parents d'élèves de Ouéguédo ont eux contribué pour environ 600 € – soit plus d'un an du salaire de base d'un fonctionnaire au Burkina Faso.


Il fait nuit vers 18h. Depuis l'électrification, chaque soir des élèves reviennent travailler au collège, souvent jusqu'à minuit.


Un vidéoprojecteur dans un collège de brousse...

    Le 29 mai 2015, deuxième course sponsorisée des élèves de Sixième au profit du C.E.G. de Ouéguédo. Plus de 3500 € ont ainsi été récoltés par le F.S.E. du collège, et reversés au Comité de jumelage.
    Le but était de fournir au collège un moyen de reprographie.
    La moitié de la somme a contribué à l’électrification du C.E.G. par des panneaux solaires (batteries de haute capacité, câblage vers le bâtiment des classes, rampes lumineuses à LED). Les travaux ont été réalisés en décembre 2016 et janvier 2017 par une entreprise burkinabè.
    La solution choisie pour la reprographie est une imprimante laser, scanner, copieur autonome. (Un matériel à jet d’encre n’est pas recommandé quand la température peut avoisiner les 50°C.)
    La bibliothèque de Ouéguédo a aussi été équipée, pour que l’école primaire voisine puisse en bénéficier. L’installation de vidéoprojecteurs au C.E.G. et à la bibliothèque (reliés à deux ordinateurs récents achetés d'occasion) doit permettre d’économiser sur les impressions, de pallier l’absence ou le manque de manuels, et d’éviter en partie aux professeurs d’écrire les textes à la craie à chaque cours, de dessiner les cartes de géographie ou les schémas, etc. Des ressources pédagogiques "génériques" (indépendantes des programmes scolaires, différents entre nos deux pays) ont été fournies sur des clefs USB destinées aux professeurs.


Octobre 2017, M. et Mme Ossant remettent au président de l'APE le don du FSE du collège Commynes.

    En 2017, nouvelle course parrainée pour les Sixièmes. En l'absence de projet en cours à Ouéguédo, l'essentiel de l'argent récolté est destiné à l'ONG Enfants du Mékong, suite à l'engagement du collège Commynes (via le CDI) pour soutenir l'opération V'Asie roule.
    Le FSE offre soixante-dix sacs de ciment à l'Association des parents d'élèves du CEG de Ouéguédo, qui s'est lancée dans la construction de deux salles de classe (si les habitants construisent, l'état burkinabè nomme des enseignants).
    Cela allègera les effectifs : actuellement, 100 élèves par classe...


Les salles de classe en octobre 2017...

... et en janvier 2018. Travaux dopés par notre soutien.

    En octobre 2017, le FSE a financé l'achat d'annales de toutes disciplines pour les niveaux primaire et collège. Ces fascicules conçus et édités au Burkina Faso tiennent souvent lieu de manuels scolaires.
    Ces annales ont été numérisées au collège (quelques milliers de pages) et les fichiers pdf ont été apportés en février 2018. Une formation à l'utilisation du vidéoprojecteur a pu être donnée aux professeurs du CEG (formation sommaire faute de temps, mais plus aboutie qu'en 2017).
    Lors du même séjour, le vidéoprojecteur de la salle d'animation de la bibliothèque a été déplacé, et une paire d'enceintes a été ajoutée.

    Février-mars 2018. Lors de la cérémonie des vingt-cinq ans du jumelage, l'association des parents d'élèves du C.E.G. de Ouéguédo a offert au collège Philippe de Commynes vingt-cinq foulards (taillés et cousus main) faits dans le lwili peende, ou tissu aux oiseaux, souvent appelé "tissu de la liberté". C'est le tissu emblématique du pays, associé aux luttes démocratiques et à la cause féministe.
    Il est porté en turban, bandana, chemisette, pagne... surtout lors des jours de festivités.

 

    En 2018, la course solidaire des Sixièmes soutiendra Enfants du Mékong (à travers le périple des Trois moustiquaires, suivi par les classes de 6ème) et la scolarité à Ouéguédo (le lycée nouvellement construit sera lui aussi équipé d'un vidéoprojecteur).